Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

01 - 3 B tour

17 Mai 2009 Publié dans #J'irai dormir chez vous... ou presque



Et oui en attendant le Tour de France qu’on ne louperait pour rien au monde, avec ses « chutes à l’arrière », ses « jonction à l’avant » et « attaque attaque attaque sur le côté droit »… on s’est dit de faire un échauffement dans les Flandres (et oui on est pas assez malade pour direct se taper les grands cols…)

En effet après deux trois périples ( et ), j’avais donné envie à deux tarés de me joindre pour aller en Zélande… comme ça, ça ne vous dit rien, nous non plus vu qu’on y était jamais allé… une bonne occasion de découvrir cette région des pays bas…

Objectif rejoindre Bergen op Zoom…au départ de Tourcoing via Brugge et retour par Antwerpen et Gent…tout ça en trois jours

Encore une fois faites vous un itinéraire Google ou du gros bibendum pour suivre le truc…vous vous rendrez compte que ça fait en gros 70 bornes le premier jour, 110 le second et 80 le troisième…

Mais bon entre le papier et les coups de pédale, une grosse différence… je vais même finir par croire que le compteur est détraqué, car au final on a fait un périple de 360 bornes…

Que voulez vous, c’est ça de faire des détours : pour voir la 17ème moulin de la journée, 5 bornes par ci par là pour voir la mer du nord ou le château de Lottenhulle (très recommandé), un crochet pour une bière en terrasse à troudukdumondd, se planter de chemin entre le knoopunkt 79 et 43 et tourner en rond 4 bornes, changer d’itinéraire et se dire qu’on verrait bien Putte en passant histoire de se rendre compte si le village porte bien son nom, tracer tout droit histoire de doubler un petit vieux, ou tenter de rattraper la Jeannie Longo anversoise…

Tout ça nous mènerait à rebaptiser le 3 B tour (3B comme : bière - bicky burger et bike…) en Tour des 3B comme trois balochards … :-D

 

Bon tout compte fait  3 jours sur une bicyclette ca change  :

On voyage plus lentement, on découvre des trucs insolites hors des autoroutes, on améliore les langues étrangères, on bronze (là on avait de la chance, faisait pas moche), et on dort très bien même dans les auberges de jeunesse avec des bulgares ronfleurs et matinaux, et on s’endurcit le mental et surtout le fessier...

 

Et finalement on se dit que les charlots avec des maillots ridicules « brioches la boulangère » aux couleurs criardes « castorama » et au bronzage douteux et avalant les 360 bornes 3 fois plus vite que nous… ben ce sont pas des pédales… (pour conserver le vocabulaire vélo)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article