Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre

21 Mai 2015 Publié dans #Stade 2

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre

KM0 : top départ, en faisant signe au speaker monté sur son car podium, il m'encourage d'un chaleureux "Allez Cyr"... j'ai eu mes 2 secondes de gloire...

KM1 : la porte de Paris, énormément de monde sur cette route du Louvre, le parcours ne passe pas sous la porte comme au semi marathon de Lille, mais l'ambiance est déja géniale...

KM3 : Porte des postes, le rond point est bouclé à la circulation et sans vélorution, dingue...

KM4 : Nous accrochons le meneur d'allure du 4h30, il y a un "marcheur" qui se joint au groupe

KM5 : Le meneur d'allure est à la seconde prêt dans les temps... du travail de métronome

KM8 : La bise à une dame qui supportait le "Team Tibet libre"

KM9 : Y'aurait moyen de prendre un raccourci, "en coupant à gauche", mais on est là pour faire et terminer ce marathon...on va pas commencer à gruger...

KM10 : Emmerin, premiers vrais espaces de verdure du parcours, après être sortis de Lille et la première couronne... tout va bien, le rythme est bon

KM12 : Houplin Ancoisne, je suis en terrain connu... on passe au dessus de la Deule, la longue cohorte de coureurs le long du canal est superbe...

KM15 : borne souvenir du 15ème kilomètre, le rythme commence à baisser, le meneur d'allure nous met 50 m dans la vue...

KM18 : premiers vrais flechissements, le meneur d'allure nous a largué, mais on ne lache rien...

KM20 : à Don, au bout de la ligne droite du canal, j'aperçois nos supporters, ça fait très chaud au coeur, pas étonnant d'avoir la banane sur la photo...

KM21,100 : à Don, semi marathon en 2h18'59, petit rythme, on n'a fait que la moitié...mais je ne suis pas cramé...

KM22 : je pars en avant, après une pause photo...

KM24 : Le faux meneur d'allure à 6h00 démoralise quelques coureurs le long du canal

KM25 ; rentrée dans Bauvin, après 4 km interminables le long du canal... on peut de nouveau taper dans les mains des enfants le long du parcours...

KM29 : A Meurchin, en bout de rue et entre deux maisons, j'apercois les terrils jumeaux de Loos en Gohelle

KM30 : je fais desormais une pause "marche" à chaque ravitaillement, le mode indien (voir le trail) a quelques limites, heureusement qu'il ya des ravitaillements pour avoir de l'eau et une barre de céréales tous les 2,5 kms...

KM31 : "mais qu'est ce que je fous là??"......

KM32 : de nouveau, notre groupe de suporters cheris est au bon endroit pour se remotiver, mais c'est dur dur pour les jambes...

KM35 : Brasserie du ch'ti et pas de bière au ravitaillement, par contre je marche 200 m avant le stand de ravitaillement et 300 m après... les jambes ont mal... mais le mental dit que le plus dur est fait...

KM38 : les terrils de Loos en Gohelle sont au bout de la rue, ça motive c'est sûr commes les encoruagements, même si les coureurs ont au fur et à mesure moins d'énergie pour crier MERCI...

KM39 : on s'instruit grâce aux pancartes dans Loos en Gohelle sur la région, les mines, et le Louvre... moi quand il y a quelquechose à lire, je lis...

KM40 : "encore un petit effort, et nous aurons parcouru un marathon", dit la pancarte pour nous motiver...

KM41 : l'arrivée est au bout, l'émotion est grande, ça monte mais les jambes sont moins lourdes

KM42 : arrivée sur la base 11/19, c'est grandiose

KM42,195 : passage de la ligne en 5h04'40'' avec un grand sourire et après avoir rafait la ise aux supporters... On me remet la medaille et vue ma tête, j'ai droit à "lui il va revenir l'année prochaine"...

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre

Et niveau ambiance, la route du Louvre c'est simplement exceptionnel... Les gens sont simplement de sortie pour applaudir les coureurs et les encourager, scander les prénoms des coureurs inscrits sur le dossard, ... et aussi juste profiter du soleil sur son seuil de porte. Il y a aussi du gros son tout le long du chemin, et pour tous les gouts : la fanfare municipale, le groupe de danse country, les groupes de pom pom girls, la chorale, les groupes de rock sur plateau camion, la musique antillaise et puis bien sûr les nombreux DJs amateurs qui mettent leur sonos au balcon ou sur trottoir à fond pour que tout le monde en profite...

Cette route du Louvre était simplement GENIALE, ça fait mal au corps mais du bien au coeur...

Magnifique course, le spectacle, la bonne ambiance, le partage Made in Nord Pas de Calais était bien présent tout le long de la route et surement bien plus que devant le téléviseur...

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
Lire la suite

226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*

15 Mai 2015 Publié dans #J'irai dormir chez vous... ou presque

Günzburg ça ne parle pas à grand monde, peut être parceque ce n’est pas facilement prononçable, Voire même ça ne parle à personne, à moins peut être d'avoir parcouru la véloroute de l'atlantique à la mer noire et longé le Danube... En effet, Günzburg est au bord du Danube, et plus exactement à la confluence du Danube et de la Günz, qui du coup donne son nom à la ville. Pour situer la ville de Günzburg au "grand public", c'est en Allemagne. Mais attention n'allez pas à Günzburg pour le coté branché et alternatif de Berlin, ni la culture populaire de la Ruhrgebiet et de Duisburg... Car à Günzburg, vous êtes en Bavière, et ce n'est pas un détail....Pour l’ambiance vous aurez plutôt : calme, tranquillité, drapeaux blancs et bleus, bières 50 cl de rigueur, gastronomie cétogène,  et vélos en pagaille sur la grand place locale qui est la place du marché... et bien sûr quelques BMW (Fabrique de Moteur Bavaroise pour les nons germanophones). Avec cela le principal est dit…

226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*

Bien sûr il y a quelques curieux et pointilleux, qui souhaitent en savoir plus! Facile, prenez votre bicyclette et suivez le célèbre Donauradweg (route vélo du Danube en V.O.) et au km 217 (en partant de la source) vous serez à Günzburg. Vous verrez que cette ville c'est le panard pour les vélos : des vélocistes à droite à gauche, des supermarchés du vélo même, quelques arceaux vélos mais pas vraiment besoin puisque tout le monde laisse son vélo non attaché…, des accueils spécial vélo dans le hôtels de la ville, des « vélos à bascule » pour les enfants, des distributeurs de chambre à air ou des bornes recharge de vélo à assistance électrique dans la rue, des garages à vélos innovants, bref un truc de dingue à rendre malade les adhérents de l'ADAV...

Si vous n’avez pas de bicyclette, prenez votre voiture en direction de München (Munich), sortez à l'Ausfahrt Günzburg - Legoland, et suivez les panneaux « altstad » pour arriver dans la vieille ville, histoire d’apprécier le charme de cette bourgade, la balade tranquille dans les ruelles piétonnes, la visite de l’église baroque du XVIIIème siècle, et la pause rafraichissante sur l’une des nombreuses terrasses des brasseries et bars de la place du Marché… Mais n'oubliez pas de payer le parcmètre, sinon cela risquerait de gâcher la bière en terrasse ensoleillée ou le cornet de glace au bord de la fontaine...

Et si vous pensez que cette vision tendance «sécuritaire et coincée » n’est qu’une caricature, la visite nocturne à 2h20 de l’officier de la Polizei pour vous poser des questions à cause de 4 malheureux pots de fleurs renversés dans la rue devrait vous convaincre que la Bavière est en Allemagne un peu à part...

Et puis question télé, évitez le match de football du FC Bayern et si vous préférez un épisode de karambolage, alors ok, dans ce cas là, je ne dirai rien!!!

* Günzburg?! Bavière!? Oui, tout à fait!

226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*
226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*
226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*
Lire la suite

225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...

2 Mai 2015 Publié dans #Stade 2

Depuis quelques temps à la télé, comme à la radio, le bien pensant officiel nous répète après de magnifiques spots publicitaires ingurgités pendant notre temps de cerveau disponible le répétitif  "pour votre santé, bougez plus"... Du coup les gens soucieux de leur forme et de leur santé se mettent à faire du sport, matin midi et soir... Rien d'étonnant du coup à ce que la course à pied, qui est l'un des sports les plus accessibles et les plus économiques soit en plein boom... Bien généralement, une personne qui se met à courir préfère au bout de quelques temps augmenter la distance et le faire en extérieur, au grand air, par beau temps plutôt que sur un tapis de course dans une salle de gym mal ventilée sentant la chaussette et le fauve... De ce fait, le jogging dominical sur la "piste" du bois de Boulogne, donnera à certains l'envie de plus d'espace, de nature un peu plus sauvage, de sentiers moins empruntés, bref le jogging dominical se transformera en "trail" ou course nature...

 

225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...

La course nature, ou comme on dit dans le jargon spécialisé le "trail", c'est la "trace" que l'on suit dans les sous bois, à travers champs, marais et petits chemins bucoliques et colorés... Le trail ou course nature, a ses particularités : une distance généralement plus longue, des terrains de course variables (terre, sable, sentiers, macadam...), une plus grande autonomie des coureurs (peu ou pas de ravitaillement), un parcours accidenté pour casser le rythme (le  dénivelé total de la course est l'un des critères de difficulté), etc ...  Ces particularités font que la manière d'appréhender la course nature (le trail ou le raid) se fera en gros de trois manières possibles ; exactement comme pour passer la flaque d'eau au milieu du sentier :

1) en mode cowboy, avec un équipement complet  genre "survivor" : les chaussures spécifiques, la tenue complète dernier cri, imperméable de préférence et obligatoirement de couleur vive ou fluo, la poche à eau en sac à dos, les barres énergétiques ou le gel anti crampes dans les poches, et surtout le smartphone ou appareil dédié qui donnera le temps à chaque kilomètre et l'évolution de sa course... et puis pour les courses nocturnes : la lampe frontale au minimum. Le cowboy passera sur le côté de la flaque d'eau de peur de salir ses chaussures, au risque de perdre 2 -3 secondes par cet évitement...

2) comme un indien (et pas comme un kenyan), plus minimaliste : des vieilles chaussures, un short et un vieux t-shirt, un k-way sorti du placard, une bouteille d'eau dans la poche, et à la rigueur une montre au poignet... L'indien passera très probablement la flaque en sautant au dessus, tant pis s'il n'est pas aussi doué que Bob Beamon ou MiKe Powell...

3) en pirate, c'est à dire sans dossard car non inscrit à la course. Le pirate est sobre et filou à la fois, équipé plutôt comme un cowboy en plus minimaliste (pas de smartphone, pas de sac à eau) pusqu'il a l'esprit de l'indien. Le pirate  profite du trail un peu différemment, la performance et le temps lui importe moins alors il apprécie la nature, et les paysages, et respectera le code d'honneur du coureur pirate... Le pirate passera dans la flaque, peu importe s'il mouille sa tenue et ceux qui le suivent...

La course nature, voilà un excellent moyen de sortir de son canapé plutôt que de voir qui est assis dans celui de Michel Drucker

 

225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...
225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...
225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...
Lire la suite