Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

223 - Coing Coing

28 Février 2015 Publié dans #Goûtez moi ça!!

Si des fois vous trouvez dans votre jardin un fruit jaune qui resemble à une pomme, c'est peut-être un coing. Pour vous en assurez, deux tests peuvent vous aider. Premièrement, coupez le en 2, si le fruit présente un nombre anormal de pépins (par rapport à une pomme classique), c'est un coing. Deuxièmement, croquez dedans comme une pomme, s'il est difficile de faire comme Adam, que le gout est aigre et acidulé alors c'est un coing.

Me direz vous, ça vous fait une belle jambe d'avoir des coings et de ne pas pouvoir faire une tarte aux pommes comme initialement prévu (avant les tests). Mais n'ayez aucune crainte, grâce au cageot de coings ramasssés, vous aurez tout le loisir de rater quelques emissions télés en préparant une pâte de coing et une gelée de coing de la manière suivante :

La gélée comme la pâte se préparent un petit peu de la même manière, mais surtout en parallèle. Il est tout de même possible de réaliser la pâte de fruit, sans la gélée et inversement, mais tant qu'à faire... c'est simplement le même principe qu'une confiture! Pour la gélée, on utilise le jus recueilli après avoir fait trempé les coings une nuit, et pour la pâte de coings, il faudra faire cuire la purée de coings.

Attention tout de fois, les pépins du coing doivent contenir de la pectine et ils sont indispensable pour que le mélange (jus + sucre ou purée + sucre) prenne correctement. Ne faites pas le balochard et mettez les pépins dans un sachet tissu par exemple lors de la cuisson, cela vous evitera des galères pour l'élaboration de la purée ou la filtration du jus...

Pour résumer :

1) couper les coings en 4, et mettez les pépins de côté.

2) recouvrir dans une marmite ou bassine les coings d'eau et laisser tremper une nuit

3) receuillir le jus obtenu et filtrez le. Le jus servira à élaborer la gélée de coings en suivant les étapes a. Prendre les fruits et les passer au presse-purée et aller aux étapes b

4a) peser le jus et ajouter le même poids de sucre / 4b) peser la purée obtenue et ajouter le même poids de sucre

5a-b) ajouter le sachet de pépins

6a-b) faire cuire à feu doux, tout en mélangeant, sans arrêt.

7a-b) la couleur du mélange change et devient plus foncée. Après 2 heures de cuisson, la gélée ou la pâte est prête

8a) enlever les pépins, puis mettez en pot de confitures. En refroidissant, la gélée sera prise et prête à déguster.

8b) étaler sur une plaque la purée de coing obtenue.  Laisser refroidir, couper la pâte en petits bouts et  laisser sécher au moins une petite semaine, sinon les pâtes de coing seront trop molles et mouillées. Avant de déguster, saupoudrer de sucre.

Et oui, y'a du boulot, mais réjouissez vous : car avec la vaisselle qu'il faudra faire, c'est à côté de toute une soirée TV que vous pouvez passer.

223 - Coing Coing223 - Coing Coing223 - Coing Coing
223 - Coing Coing223 - Coing Coing223 - Coing Coing
223 - Coing Coing223 - Coing Coing223 - Coing Coing

222 - Véloroute

22 Février 2015 Publié dans #Vélo Club

222 - Véloroute

Véloroute !! Quel mot magique. Magnifique condensé de poésie ; liberté, nature, découverte, voyage et vacances! Voilà vous en conviendrez qui sonne bon les balades dominicales régionales le long d’un canal par exemple, le voyage à vélo en France le long de la Loire, ou les premières vacances plus exotiques avec son attachant deux roues.

Mais attention, car la magie tient à peu de chose : 3 lettres en fait. A quelques lettres près, l’effet produit par le mot « véloroute » ne serait pas identique. Prenez par exemple (au hasard) le mot « Autoroute », l’effet ressenti (cher à la météo :-)) n’est alors absolument pas le même.

Quand la véloroute évoque aux cyclistes la liberté, la nature, le voyage et les vacances, l’autoroute rappelle, aux automobilistes sur la route de la côte d’opale d’un dimanche ensoleillé comme aux vacanciers lambdas  ; les péages, le macadam stérile, les aires de repos aseptisées, les paysages transformés, les bouchons (qui sont toujours sur l’autoroute), les chassés croisés de l’été, et les informations routières…

Sur une véloroute, il n’y a pas d’informations routières mais au contraire vous trouverez des informations touristiques propices aux arrêts et visites, d'ordre culturels, historiques, culinaires, etc.…

Sur la véloroute pas de bouchon à l’horizon (à moins de tomber sur une vélorution), mais vous ferez des rencontres amicales et sympathiques d’autres cyclistes, de gens locaux…. (Valable aussi en cas de vélorution)

Aucun risque de journée « noire » ou « rouge » dans le sens des retours sur une véloroute, la couleur pourra être plutôt la destination finale (noire comme la mer et la véloroute eurovélo 6 qui y mène), ou la couleur de la voie empruntée (rouge comme la véloroute du littoral atlantique : de dunkerque à Roscoff)...

Sur une véloroute, pas de péage (même le pont de Normandie est gratuit à vélo), ni d’aire de repos tous les 20 kms, mais des arrêts quand bon vous semble pour admirer le paysage, prendre son temps, se restaurer, ... et au pire : réparer une crevaison.

Le meilleur moyen de se convaincre de la magie de la « véloroute », c’est encore d’emprunter l’une des nombreuses véloroutes et voies vertes de France et d’Europe. Et n'ayez aucune inquiétude, pas forcément besoin d'aller très loin... : (Il y a fort probablement une véloroute près de chez vous : http://www.af3v.org/)

 

Pas vu à la télé, mais peut-être déja lu dans le dernier "heurovélo", le journal de l'Association Droit Au Vélo

221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab

11 Janvier 2015 Publié dans #I ♥ RBX

magnet-i-love-roubaix_1.jpg

Le vélo en mode vélodrome, c'est bien connu, c'est à Roubaix que ça se passe...

Pour l'option "découverte, plein air et vintage", suivez ce mode opératoire : Enfourchez votre fidèle monture (ou prenez un vlille), allez à roubaix, suivez les panneaux "véloddrome", rentrez sur la piste et faites autant de tours que vous le voulez.

Pour une option plus "sportive, couverte et moderne" en réel pistard, ou novice dans cette discipline, rendez vous juste à côté du vélodrome historique au vélodrome couvert de Roubaix, plus communément appelé le Stab, en hommage à Jean Stablinski, grand coureur cycliste des années 60, capitaine de route de Jacques Anquetil, et entre autre champion du monde sur route 1962 (rien que ça)...

 

221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab

Ensuite après être entré, laissez vous guider par le personnel à l'accueil : signez une décharge (on ne sait jamais), changez vous en tenue de "cycliste" au vestiaire (c'est quand même du sport, mais y'a pas d'obligation à se raser les jambes ), et puis dirigez vous quelques mètres dans les couloirs du Stab, montez quelques marches pour pénétrer au coeur de l'arène, et...

Admirez... : Quelle superbe et majestueuse enceinte, lumineuse, sobre...

Ecoutez...  les petits couinements du parquet, le roulis de la chaine de vélo, les vélos sur les "trainers", etc... 

Après passez au vif du sujet : le baptème de pistard . Enfilez vos chaussures à fixation, mettez votre casque, réglez (ou faites vous régler) le vélo, puis : EN PISTE.... Ce n'est pas évident de dompter ces vélos "fixie", sans freins, sans vitesses. Il faut éviter de se crisper et simplement pousser sur les pédales ; commencez par deux petits tours le temps d'apprivoiser la monture sur le plat et vérifiez que vous savez vous arrêter... Puis prenez un peu de vitesse pour franchir la ligne bleue, faites un tour ou deux de piste, puis accélerez et franchissez dans la ligne droite la ligne noire, poussez un peu plus sur les pédales, restez concentrés; augmentez le ryhtme de pédalage et lorsque vous êtes assez vite ou véloce (et uniquement dans ce cas, sinon gare à la chute), grimpez sur la rampe, prenez de la hauteur bien concentrés sur votre trajectoire, en pleine conscience pour mieux appreciezr ce moment magique ; les sens en éveil, comme en légère lévitation, écoutez la vitesse, le son du vélo sur la piste, ...

Sans télé, décidément I LOVE RBX!

221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab
221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab
221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab

219 - Bonnes fêtes

23 Décembre 2014 Publié dans #Moins pourrie la vie

219 - Bonnes fêtes

218 - Saint Cyr de France - épisode 3

29 Novembre 2014 Publié dans #Moins pourrie la vie

Et voici encore quelques Saint Cyr de plus au tableau de chasse pour cette année (voir épisode 1 et l'épisode 2), l'occasion de découvrir une nouvelle fois des petits coins de France, réviser la géographie de ce beau pays et s'émerveiller de sa beauté et diversité :

Détourner sa route et puis "trouver" un Saint-Cyr niché dans une vallée où coule une rivière, sortir de l'autoroute pour s'arrêter au bord de l'eau du plus long fleuve de France. Prendre des chemins communaux, et apercevoir un Saint-Cyr en haut d'une colline enneigée, ou passer une voie ferrée et se poser quelques instants à Saint Cyr au cœur des vignobles, prendre son vélo sur les routes de campagne et faire une pause à Saint Cyr,  suivre son GPS et s'arrêter dans un minuscule village hors du temps, ou préférer les stations balnéaires provençales...  et puis aussi voir que le saint Cyr peut être petit ou grand...

Villes fleuries 4 étoiles, voisins vigilants, langues régionales, vidéoprotection, éclairage public, et vin rouge qui tâche... ça fait quand même vachement penser aux sujets du JT de Jean Pierre Pernaud, non???

218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3218 - Saint Cyr de France - épisode 3

217 - 35 dANS les dents

28 Octobre 2014 Publié dans #Moins pourrie la vie

217 - 35 dANS les dents

35 comme 35 heures, 35 comme l'ille et villaine pour ceux qui connaissent encore leurs départements, sinon 35 ans c'est pile poil la moitié de la tranche d'âge du club 30-40 du macumba...mais bon c'est pas maintenant que je vais trainer en "boite de nuit.."

Sinon sur le net si on fait une recherche en tapant "35 ans" sur google, on a droit à "la date limite pour avoir un enfant sainement" et d'autres conseils avisés santé façon doctissimo  : "A partir de 35 ans, les sillons se creusent et les rides d'expression autour des yeux, de la bouche et du front, sont déjà là. Ces changements sont dus à un ralentissement de la régénération cutanée. Résultat : la peau perd de son élasticité et de sa fermeté. (...)"   

Niveau télé, le canal 35 sur la TNT, c'est pour TV Rennes 35... doit pas y avoir beaucoup de téléspectacteurs...

216 - Semi marathon de la braderie

13 Septembre 2014 Publié dans #Stade 2

Comme le signale le bon wikipéia, le semi-marathon se court très en deçà de la vitesse maximale aérobie et en deçà du seuil anaérobie d'où l'absence d'essoufflement et une faible accumulation d'acide lactique dans les muscles comme cela se passe sur les distances plus courtes.

Voilà qui explique pourquoi je me sentais si bien lors de mon premier semi l'année dernière, au point de passer des coups de téléphone ("au 4ème bipe, je vais passer le 19ème km..."), me prendre en photo , faire la bise aux supporters et supportrices le long du parcours, et sourire aux supporters du Team Tibet Libre... Du coup sur la ligne d'arrivée c'est l'apothéose, peu de douleur et pas de crampes, je suis euphorique, comme sur un petit nuage et surtout très content d'être allé au bout de ces 211 hectomètres... en 2 h 07 min 41 sec...

Mais, 211 hectomètres c'est aussi assez long... A mon rythme de diesel et métronome de course à pied, cela représente plus de 2 heures de course, ce qui vous en conviendrez vous laisse le temps de chanter la chanson des kilomètres à pied bien plus que 21 fois, applaudir les premiers de la course qui vont bien deux fois plus vite que vous (expliquant le flou photographique... :

216 - Semi marathon de la braderie

Cette année, même après des stages en altitude, des entrainements spécifique, j'ai bouclé ces 21,1 kilomètres en de 2 h 14 min et 04 sec, un peu plus fatigué que lors de ma première, sans régulateur d'allure et moins d'encouragements mais toujours autant satisfait et content de moi...

                                      Photo0445

Et puis surtout, 211 héctomètres c'est le parfait entrainement pour tenir vaillamment un stand de bonnes affaires. Car la véritable braderie de Lille, celle pur jus (de moules) et qui commence officiellement après l'arrivée des courses à pied, c'est ça : un  vide grenier sur trottoir géant où tout est à prix vraiment bradés ; dommage les 35 euros gagnés ne permettent pas vraiment de faire un bel arrondi de début de mois, mais au moins j'ai débarassé des trucs qe je n'utilisais plus...

A la télé comme à l'arrivée, c'était Patrick Bruel qui tenait la vedette de ce weekend lillois, à en faire presque oublier pourquoi on a acheté toutes ces merdes à la Braderie de Lille

215 - La serre et son effet qui sert

5 Août 2014 Publié dans #C'est pas vraiment sorcier

Ah vive l'été et le jardinage... Tout jardinier qui se respecte souhaite des tomates, car c'est bien connu, les tomates de son jardin sont bien meilleures que celles qu'on nous présente sur les étals, muries en camion... Mais si on désire obtenir quelques tomates dans son jardin, surtout dans des contrées un peu froide, il faut augmenter artificiellement la température, puisque les tomates nous viennent de contrées plus chaudes (les Amériques). Malgrè le changement ou dérèglement climatique de plus en plus évident et sans équivoque, pour profiter au mieux des avantages du fameux "effet de serre" assez rapidement, il faut comme son nom l'indique avoir une serre... Dis comme cela, c'est évident, pour la pratique c'est autre chose...

215 - La serre et son effet qui sert

En effet une serre, c'est un peu galère à monter, et encore plus sans notice de montage, guide de construction comme pour l'éolienne, ou un didacticiel "castoche"... Il faut être patient, inventif, logique, ne pas hésiter à retourner au magasin pour voir un exemple, voir différemment comme dirait Bernard Weber dans les fourmis, avoir quelques outils bien utiles, se faire aider, essayer plusieurs fois, tenter différentes possibilités de montage et assemblage (ce qui rappelera les légos, et meccano de notre enfance...), essayer de comprendre la logique de l'ouverture de la "porte", creuser des petites tranchées (pas comme en 14) pour maintenir la bâche, tenter de la fixer avec les accroches fournies,  et surtout toujours persévérer... Au final "ça va encore", elle penche un petit peu, la bâche est à rentendre de temps en temps, mais la serre trône fièrement au milieu du potager, et ne s'est pas encore envolé, ... et comme une cerise sur un gateau : les tomates sont bien goûteuses...

Pour les conseils jardinage, à une époque y'avait bien Nicolas le Jardinier, mais ça fait un bail qu'il n'arbore plus fièrement sa moustache sur le service public...

215 - La serre et son effet qui sert215 - La serre et son effet qui sert215 - La serre et son effet qui sert
215 - La serre et son effet qui sert215 - La serre et son effet qui sert215 - La serre et son effet qui sert

215 - Le Tour de France

23 Juillet 2014 Publié dans #Vélo Club

215 - Le Tour de France

Vous allez vous dire : ras le bol des posts sur le vélo... mais c'est comme ça. Avez vous déja remarqué, que quand vient Roland Garros à la télé, vous avez envie de jouer au tennis, idem avec la coupe du monde... Pour le tour de France, c'est un peu la même chose, mais en mieux, en plus grand, en plus vrai puisque le tour de France est bien plus qu'une épreuve sportive...  c'est une grand fête, populaire, un engouement de dingue, des campings cars en pagaille au bord de la route, des envies de crier et encourager les coureurs, un pique nique franchouillard et officiel (avec du bon saucisson comme on l'aime chez nous...), et plein plein plein d'émotions (oui oui j'avoue, j'ai pleuré quand Fignon a perdu le tour en 89 :-)...

Le tour c'est aussi les souvenirs télé, des après midi d'étapes de montagne à regarder le petit écran, suivre les échapés avec le guide michelin, croire au retour des chasse- patates, espèrer que l'"homme de tête va tenir", avoir peur que son poulain ait chuté "à l'arrière"...

Avec le tour, on oublie ses idées anticonsommation et "no logo", on retrouve son âme d'enfant avec la caravanne publicitaire, on crie au bord de la route pour obtenir qui une casquette, qui un bob, on serait prêt à acheter une voiture tchèque, et on se bat pour récupérer un porte clé ou des mains géantes, dont on sait très bien qu'on n' en fera rien, on s'impatiente et on patiente, on brave la pluie pendant des heures pour voir (ou apercevoir) les coureurs quelques secondes,... et il faut bien l'avouer, quand on est mordu, on aime regarder les fins d'étapes, quitte à aller au café PMU local pour assister et vibrer avec les habitués...

Et dès que Gérard Holtz prend le micro, là on éteint son téléviseur...

 

215 - Le Tour de France215 - Le Tour de France
215 - Le Tour de France215 - Le Tour de France
215 - Le Tour de France215 - Le Tour de France
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>