Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

228 - Retour de ChYpRe / Back from CYpRus

14 Juin 2015 Publié dans #Moins pourrie la vie

228 - Retour de ChYpRe / Back from CYpRus

Au programme des vacances à Chypre : la famille, la plage, les vısıtes culutrelles, le plein de soleil et du dépaysement assuré... Pour garder un peu de folie et d'inédit, j'ai décidé de revenir en vélo (très surprenant...) à travers la Turquıe, la Grèce et les Balkans... ca va me changer de la campagne du Nord Pas de Calaıs

Apres des deboıres materıels a l aéroport (je récupère la palme du balochard], un remontage du vélo et un petıt rodage, le grand départ avaıt lıeu ce matın de Nıcosıe, et après une petıte cote, un transfert en ferry, me voıla déjà en Turquıe avec un accès ınternet haut débıt...

Sûr qu'après ça je vais oublier comment on allume un téléviseur...

228 - Retour de ChYpRe / Back from CYpRus228 - Retour de ChYpRe / Back from CYpRus228 - Retour de ChYpRe / Back from CYpRus
Voir les commentaires

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre

21 Mai 2015 Publié dans #Stade 2

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre

KM0 : top départ, en faisant signe au speaker monté sur son car podium, il m'encourage d'un chaleureux "Allez Cyr"... j'ai eu mes 2 secondes de gloire...

KM1 : la porte de Paris, énormément de monde sur cette route du Louvre, le parcours ne passe pas sous la porte comme au semi marathon de Lille, mais l'ambiance est déja géniale...

KM3 : Porte des postes, le rond point est bouclé à la circulation et sans vélorution, dingue...

KM4 : Nous accrochons le meneur d'allure du 4h30, il y a un "marcheur" qui se joint au groupe

KM5 : Le meneur d'allure est à la seconde prêt dans les temps... du travail de métronome

KM8 : La bise à une dame qui supportait le "Team Tibet libre"

KM9 : Y'aurait moyen de prendre un raccourci, "en coupant à gauche", mais on est là pour faire et terminer ce marathon...on va pas commencer à gruger...

KM10 : Emmerin, premiers vrais espaces de verdure du parcours, après être sortis de Lille et la première couronne... tout va bien, le rythme est bon

KM12 : Houplin Ancoisne, je suis en terrain connu... on passe au dessus de la Deule, la longue cohorte de coureurs le long du canal est superbe...

KM15 : borne souvenir du 15ème kilomètre, le rythme commence à baisser, le meneur d'allure nous met 50 m dans la vue...

KM18 : premiers vrais flechissements, le meneur d'allure nous a largué, mais on ne lache rien...

KM20 : à Don, au bout de la ligne droite du canal, j'aperçois nos supporters, ça fait très chaud au coeur, pas étonnant d'avoir la banane sur la photo...

KM21,100 : à Don, semi marathon en 2h18'59, petit rythme, on n'a fait que la moitié...mais je ne suis pas cramé...

KM22 : je pars en avant, après une pause photo...

KM24 : Le faux meneur d'allure à 6h00 démoralise quelques coureurs le long du canal

KM25 ; rentrée dans Bauvin, après 4 km interminables le long du canal... on peut de nouveau taper dans les mains des enfants le long du parcours...

KM29 : A Meurchin, en bout de rue et entre deux maisons, j'apercois les terrils jumeaux de Loos en Gohelle

KM30 : je fais desormais une pause "marche" à chaque ravitaillement, le mode indien (voir le trail) a quelques limites, heureusement qu'il ya des ravitaillements pour avoir de l'eau et une barre de céréales tous les 2,5 kms...

KM31 : "mais qu'est ce que je fous là??"......

KM32 : de nouveau, notre groupe de suporters cheris est au bon endroit pour se remotiver, mais c'est dur dur pour les jambes...

KM35 : Brasserie du ch'ti et pas de bière au ravitaillement, par contre je marche 200 m avant le stand de ravitaillement et 300 m après... les jambes ont mal... mais le mental dit que le plus dur est fait...

KM38 : les terrils de Loos en Gohelle sont au bout de la rue, ça motive c'est sûr commes les encoruagements, même si les coureurs ont au fur et à mesure moins d'énergie pour crier MERCI...

KM39 : on s'instruit grâce aux pancartes dans Loos en Gohelle sur la région, les mines, et le Louvre... moi quand il y a quelquechose à lire, je lis...

KM40 : "encore un petit effort, et nous aurons parcouru un marathon", dit la pancarte pour nous motiver...

KM41 : l'arrivée est au bout, l'émotion est grande, ça monte mais les jambes sont moins lourdes

KM42 : arrivée sur la base 11/19, c'est grandiose

KM42,195 : passage de la ligne en 5h04'40'' avec un grand sourire et après avoir rafait la ise aux supporters... On me remet la medaille et vue ma tête, j'ai droit à "lui il va revenir l'année prochaine"...

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre

Et niveau ambiance, la route du Louvre c'est simplement exceptionnel... Les gens sont simplement de sortie pour applaudir les coureurs et les encourager, scander les prénoms des coureurs inscrits sur le dossard, ... et aussi juste profiter du soleil sur son seuil de porte. Il y a aussi du gros son tout le long du chemin, et pour tous les gouts : la fanfare municipale, le groupe de danse country, les groupes de pom pom girls, la chorale, les groupes de rock sur plateau camion, la musique antillaise et puis bien sûr les nombreux DJs amateurs qui mettent leur sonos au balcon ou sur trottoir à fond pour que tout le monde en profite...

Cette route du Louvre était simplement GENIALE, ça fait mal au corps mais du bien au coeur...

Magnifique course, le spectacle, la bonne ambiance, le partage Made in Nord Pas de Calais était bien présent tout le long de la route et surement bien plus que devant le téléviseur...

227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre 227 - Marathon, 42195 m sur la route du Louvre
Voir les commentaires

226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*

15 Mai 2015 Publié dans #J'irai dormir chez vous... ou presque

Günzburg ça ne parle pas à grand monde, peut être parceque ce n’est pas facilement prononçable, Voire même ça ne parle à personne, à moins peut être d'avoir parcouru la véloroute de l'atlantique à la mer noire et longé le Danube... En effet, Günzburg est au bord du Danube, et plus exactement à la confluence du Danube et de la Günz, qui du coup donne son nom à la ville. Pour situer la ville de Günzburg au "grand public", c'est en Allemagne. Mais attention n'allez pas à Günzburg pour le coté branché et alternatif de Berlin, ni la culture populaire de la Ruhrgebiet et de Duisburg... Car à Günzburg, vous êtes en Bavière, et ce n'est pas un détail....Pour l’ambiance vous aurez plutôt : calme, tranquillité, drapeaux blancs et bleus, bières 50 cl de rigueur, gastronomie cétogène,  et vélos en pagaille sur la grand place locale qui est la place du marché... et bien sûr quelques BMW (Fabrique de Moteur Bavaroise pour les nons germanophones). Avec cela le principal est dit…

226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*

Bien sûr il y a quelques curieux et pointilleux, qui souhaitent en savoir plus! Facile, prenez votre bicyclette et suivez le célèbre Donauradweg (route vélo du Danube en V.O.) et au km 217 (en partant de la source) vous serez à Günzburg. Vous verrez que cette ville c'est le panard pour les vélos : des vélocistes à droite à gauche, des supermarchés du vélo même, quelques arceaux vélos mais pas vraiment besoin puisque tout le monde laisse son vélo non attaché…, des accueils spécial vélo dans le hôtels de la ville, des « vélos à bascule » pour les enfants, des distributeurs de chambre à air ou des bornes recharge de vélo à assistance électrique dans la rue, des garages à vélos innovants, bref un truc de dingue à rendre malade les adhérents de l'ADAV...

Si vous n’avez pas de bicyclette, prenez votre voiture en direction de München (Munich), sortez à l'Ausfahrt Günzburg - Legoland, et suivez les panneaux « altstad » pour arriver dans la vieille ville, histoire d’apprécier le charme de cette bourgade, la balade tranquille dans les ruelles piétonnes, la visite de l’église baroque du XVIIIème siècle, et la pause rafraichissante sur l’une des nombreuses terrasses des brasseries et bars de la place du Marché… Mais n'oubliez pas de payer le parcmètre, sinon cela risquerait de gâcher la bière en terrasse ensoleillée ou le cornet de glace au bord de la fontaine...

Et si vous pensez que cette vision tendance «sécuritaire et coincée » n’est qu’une caricature, la visite nocturne à 2h20 de l’officier de la Polizei pour vous poser des questions à cause de 4 malheureux pots de fleurs renversés dans la rue devrait vous convaincre que la Bavière est en Allemagne un peu à part...

Et puis question télé, évitez le match de football du FC Bayern et si vous préférez un épisode de karambolage, alors ok, dans ce cas là, je ne dirai rien!!!

* Günzburg?! Bavière!? Oui, tout à fait!

226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*
226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*
226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*226 - Günzburg!? Bayern? Ja Genau!!*
Voir les commentaires

225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...

2 Mai 2015 Publié dans #Stade 2

Depuis quelques temps à la télé, comme à la radio, le bien pensant officiel nous répète après de magnifiques spots publicitaires ingurgités pendant notre temps de cerveau disponible le répétitif  "pour votre santé, bougez plus"... Du coup les gens soucieux de leur forme et de leur santé se mettent à faire du sport, matin midi et soir... Rien d'étonnant du coup à ce que la course à pied, qui est l'un des sports les plus accessibles et les plus économiques soit en plein boom... Bien généralement, une personne qui se met à courir préfère au bout de quelques temps augmenter la distance et le faire en extérieur, au grand air, par beau temps plutôt que sur un tapis de course dans une salle de gym mal ventilée sentant la chaussette et le fauve... De ce fait, le jogging dominical sur la "piste" du bois de Boulogne, donnera à certains l'envie de plus d'espace, de nature un peu plus sauvage, de sentiers moins empruntés, bref le jogging dominical se transformera en "trail" ou course nature...

 

225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...

La course nature, ou comme on dit dans le jargon spécialisé le "trail", c'est la "trace" que l'on suit dans les sous bois, à travers champs, marais et petits chemins bucoliques et colorés... Le trail ou course nature, a ses particularités : une distance généralement plus longue, des terrains de course variables (terre, sable, sentiers, macadam...), une plus grande autonomie des coureurs (peu ou pas de ravitaillement), un parcours accidenté pour casser le rythme (le  dénivelé total de la course est l'un des critères de difficulté), etc ...  Ces particularités font que la manière d'appréhender la course nature (le trail ou le raid) se fera en gros de trois manières possibles ; exactement comme pour passer la flaque d'eau au milieu du sentier :

1) en mode cowboy, avec un équipement complet  genre "survivor" : les chaussures spécifiques, la tenue complète dernier cri, imperméable de préférence et obligatoirement de couleur vive ou fluo, la poche à eau en sac à dos, les barres énergétiques ou le gel anti crampes dans les poches, et surtout le smartphone ou appareil dédié qui donnera le temps à chaque kilomètre et l'évolution de sa course... et puis pour les courses nocturnes : la lampe frontale au minimum. Le cowboy passera sur le côté de la flaque d'eau de peur de salir ses chaussures, au risque de perdre 2 -3 secondes par cet évitement...

2) comme un indien (et pas comme un kenyan), plus minimaliste : des vieilles chaussures, un short et un vieux t-shirt, un k-way sorti du placard, une bouteille d'eau dans la poche, et à la rigueur une montre au poignet... L'indien passera très probablement la flaque en sautant au dessus, tant pis s'il n'est pas aussi doué que Bob Beamon ou MiKe Powell...

3) en pirate, c'est à dire sans dossard car non inscrit à la course. Le pirate est sobre et filou à la fois, équipé plutôt comme un cowboy en plus minimaliste (pas de smartphone, pas de sac à eau) pusqu'il a l'esprit de l'indien. Le pirate  profite du trail un peu différemment, la performance et le temps lui importe moins alors il apprécie la nature, et les paysages, et respectera le code d'honneur du coureur pirate... Le pirate passera dans la flaque, peu importe s'il mouille sa tenue et ceux qui le suivent...

La course nature, voilà un excellent moyen de sortir de son canapé plutôt que de voir qui est assis dans celui de Michel Drucker

 

225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...
225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...
225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...225 - Le trail : le cowboy, l'indien et le pirate...
Voir les commentaires

224 - Le car podium & l'auberge de Paris Roubaix

7 Avril 2015 Publié dans #Moins pourrie la vie

224 - Le car podium & l'auberge de Paris Roubaix

Ce week end, si vous avez envie de vélo mais autrement, allez faire un tour à Roubaix chez Rita qui accueuille dès jeudi l'ambiance génialissime du car podium, avec au menu concert des chasse patates, (j'suis fan), repas thématique vélo le vendredi et gouter concert pour les futurs champions le samedi...

Et comme dirait le magazine 200 (ou le vélo de route autrement)"Le vélo, ça n'est pas qu'à la télé".

"En prologue de Paris-Roubaix, à Roubaix, "L'auberge du Paris-Roubaix", avec en vedette un concert des chasses-patates le jeudi 9. À Roubaix toujours la Nuit du Vélo au Stab le vendredi 10. Et le samedi 11, François Lamiraud tentera de battre le record de France de l'heure détenu par Roger Rivière depuis 1958. Eteignez la télé !"

Voir les commentaires

223 - Coing Coing

28 Février 2015 Publié dans #Goûtez moi ça!!

Si des fois vous trouvez dans votre jardin un fruit jaune qui resemble à une pomme, c'est peut-être un coing. Pour vous en assurez, deux tests peuvent vous aider. Premièrement, coupez le en 2, si le fruit présente un nombre anormal de pépins (par rapport à une pomme classique), c'est un coing. Deuxièmement, croquez dedans comme une pomme, s'il est difficile de faire comme Adam, que le gout est aigre et acidulé alors c'est un coing.

Me direz vous, ça vous fait une belle jambe d'avoir des coings et de ne pas pouvoir faire une tarte aux pommes comme initialement prévu (avant les tests). Mais n'ayez aucune crainte, grâce au cageot de coings ramasssés, vous aurez tout le loisir de rater quelques emissions télés en préparant une pâte de coing et une gelée de coing de la manière suivante :

La gélée comme la pâte se préparent un petit peu de la même manière, mais surtout en parallèle. Il est tout de même possible de réaliser la pâte de fruit, sans la gélée et inversement, mais tant qu'à faire... c'est simplement le même principe qu'une confiture! Pour la gélée, on utilise le jus recueilli après avoir fait trempé les coings une nuit, et pour la pâte de coings, il faudra faire cuire la purée de coings.

Attention tout de fois, les pépins du coing doivent contenir de la pectine et ils sont indispensable pour que le mélange (jus + sucre ou purée + sucre) prenne correctement. Ne faites pas le balochard et mettez les pépins dans un sachet tissu par exemple lors de la cuisson, cela vous evitera des galères pour l'élaboration de la purée ou la filtration du jus...

Pour résumer :

1) couper les coings en 4, et mettez les pépins de côté.

2) recouvrir dans une marmite ou bassine les coings d'eau et laisser tremper une nuit

3) receuillir le jus obtenu et filtrez le. Le jus servira à élaborer la gélée de coings en suivant les étapes a. Prendre les fruits et les passer au presse-purée et aller aux étapes b

4a) peser le jus et ajouter le même poids de sucre / 4b) peser la purée obtenue et ajouter le même poids de sucre

5a-b) ajouter le sachet de pépins

6a-b) faire cuire à feu doux, tout en mélangeant, sans arrêt.

7a-b) la couleur du mélange change et devient plus foncée. Après 2 heures de cuisson, la gélée ou la pâte est prête

8a) enlever les pépins, puis mettez en pot de confitures. En refroidissant, la gélée sera prise et prête à déguster.

8b) étaler sur une plaque la purée de coing obtenue.  Laisser refroidir, couper la pâte en petits bouts et  laisser sécher au moins une petite semaine, sinon les pâtes de coing seront trop molles et mouillées. Avant de déguster, saupoudrer de sucre.

Et oui, y'a du boulot, mais réjouissez vous : car avec la vaisselle qu'il faudra faire, c'est à côté de toute une soirée TV que vous pouvez passer.

223 - Coing Coing223 - Coing Coing223 - Coing Coing
223 - Coing Coing223 - Coing Coing223 - Coing Coing
223 - Coing Coing223 - Coing Coing223 - Coing Coing
Voir les commentaires

222 - Véloroute

22 Février 2015 Publié dans #Vélo Club

222 - Véloroute

Véloroute !! Quel mot magique. Magnifique condensé de poésie ; liberté, nature, découverte, voyage et vacances! Voilà vous en conviendrez qui sonne bon les balades dominicales régionales le long d’un canal par exemple, le voyage à vélo en France le long de la Loire, ou les premières vacances plus exotiques avec son attachant deux roues.

Mais attention, car la magie tient à peu de chose : 3 lettres en fait. A quelques lettres près, l’effet produit par le mot « véloroute » ne serait pas identique. Prenez par exemple (au hasard) le mot « Autoroute », l’effet ressenti (cher à la météo :-)) n’est alors absolument pas le même.

Quand la véloroute évoque aux cyclistes la liberté, la nature, le voyage et les vacances, l’autoroute rappelle, aux automobilistes sur la route de la côte d’opale d’un dimanche ensoleillé comme aux vacanciers lambdas  ; les péages, le macadam stérile, les aires de repos aseptisées, les paysages transformés, les bouchons (qui sont toujours sur l’autoroute), les chassés croisés de l’été, et les informations routières…

Sur une véloroute, il n’y a pas d’informations routières mais au contraire vous trouverez des informations touristiques propices aux arrêts et visites, d'ordre culturels, historiques, culinaires, etc.…

Sur la véloroute pas de bouchon à l’horizon (à moins de tomber sur une vélorution), mais vous ferez des rencontres amicales et sympathiques d’autres cyclistes, de gens locaux…. (Valable aussi en cas de vélorution)

Aucun risque de journée « noire » ou « rouge » dans le sens des retours sur une véloroute, la couleur pourra être plutôt la destination finale (noire comme la mer et la véloroute eurovélo 6 qui y mène), ou la couleur de la voie empruntée (rouge comme la véloroute du littoral atlantique : de dunkerque à Roscoff)...

Sur une véloroute, pas de péage (même le pont de Normandie est gratuit à vélo), ni d’aire de repos tous les 20 kms, mais des arrêts quand bon vous semble pour admirer le paysage, prendre son temps, se restaurer, ... et au pire : réparer une crevaison.

Le meilleur moyen de se convaincre de la magie de la « véloroute », c’est encore d’emprunter l’une des nombreuses véloroutes et voies vertes de France et d’Europe. Et n'ayez aucune inquiétude, pas forcément besoin d'aller très loin... : (Il y a fort probablement une véloroute près de chez vous : http://www.af3v.org/)

 

Pas vu à la télé, mais peut-être déja lu dans le dernier "heurovélo", le journal de l'Association Droit Au Vélo

Voir les commentaires

221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab

11 Janvier 2015 Publié dans #I ♥ RBX

magnet-i-love-roubaix_1.jpg

Le vélo en mode vélodrome, c'est bien connu, c'est à Roubaix que ça se passe...

Pour l'option "découverte, plein air et vintage", suivez ce mode opératoire : Enfourchez votre fidèle monture (ou prenez un vlille), allez à roubaix, suivez les panneaux "véloddrome", rentrez sur la piste et faites autant de tours que vous le voulez.

Pour une option plus "sportive, couverte et moderne" en réel pistard, ou novice dans cette discipline, rendez vous juste à côté du vélodrome historique au vélodrome couvert de Roubaix, plus communément appelé le Stab, en hommage à Jean Stablinski, grand coureur cycliste des années 60, capitaine de route de Jacques Anquetil, et entre autre champion du monde sur route 1962 (rien que ça)...

 

221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab

Ensuite après être entré, laissez vous guider par le personnel à l'accueil : signez une décharge (on ne sait jamais), changez vous en tenue de "cycliste" au vestiaire (c'est quand même du sport, mais y'a pas d'obligation à se raser les jambes ), et puis dirigez vous quelques mètres dans les couloirs du Stab, montez quelques marches pour pénétrer au coeur de l'arène, et...

Admirez... : Quelle superbe et majestueuse enceinte, lumineuse, sobre...

Ecoutez...  les petits couinements du parquet, le roulis de la chaine de vélo, les vélos sur les "trainers", etc... 

Après passez au vif du sujet : le baptème de pistard . Enfilez vos chaussures à fixation, mettez votre casque, réglez (ou faites vous régler) le vélo, puis : EN PISTE.... Ce n'est pas évident de dompter ces vélos "fixie", sans freins, sans vitesses. Il faut éviter de se crisper et simplement pousser sur les pédales ; commencez par deux petits tours le temps d'apprivoiser la monture sur le plat et vérifiez que vous savez vous arrêter... Puis prenez un peu de vitesse pour franchir la ligne bleue, faites un tour ou deux de piste, puis accélerez et franchissez dans la ligne droite la ligne noire, poussez un peu plus sur les pédales, restez concentrés; augmentez le ryhtme de pédalage et lorsque vous êtes assez vite ou véloce (et uniquement dans ce cas, sinon gare à la chute), grimpez sur la rampe, prenez de la hauteur bien concentrés sur votre trajectoire, en pleine conscience pour mieux appreciezr ce moment magique ; les sens en éveil, comme en légère lévitation, écoutez la vitesse, le son du vélo sur la piste, ...

Sans télé, décidément I LOVE RBX!

221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab
221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab
221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab221 - I ♥ RBX - 11 : Le Stab
Voir les commentaires
Voir les commentaires

219 - Bonnes fêtes

23 Décembre 2014 Publié dans #Moins pourrie la vie

219 - Bonnes fêtes
Voir les commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>