Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

05 - Poulet au paprika

31 Mai 2009 , Rédigé par Cyr Publié dans #Goûtez moi ça!!

Europe XXL oblige, on se met aussi à la cuisine des pays de l’est… et c’est loin d’être dégueux…

Du coup pour cette rubrique, je vous prpopose de cuisiner hongrois...

 


A la base, les hongrois ne sont pas forcément reconnus pour leur cuisine… le dernier classement des meilleures cuisines du monde classe la Hongrie à une médiocre 183ème place, loin derrière, la France, le Maroc et l’Italie au trio de tête…

 

M’enfin, cela n’est pas grave, avec l’aide d’une cuisinière émérite pour vous expliquer, ce sera forcément délicieux…

Vous avez faim ? Et bien il faudra attendre encore au moins 30-45 minutes…

 

Tout d’abord les ingrédients : des oignons, des filets de poulet, du paprika hongrois, de la crème fraîche, sel poivre, et c’est tout… Pour accompagner cela, des pâtes aux œufs feront l’affaire… (Attention le Nutella sur la photo n’entre pas dans la composition de la recette, l'unicum est juste pour faire plus "local")

 

 



Et c'est parti pour la recette avec une spéciale dédicace à Marti et Eszter... :-D

 

Előkészítés:
- Vágjuk a hagymát kis darabokra, a sírás (Magyar trükk, hogy nem sír, a vágott hagymával és a szája tele vízzel ... I'll let you teszt)

 


- Szintén a vágott csirkemell kis darab


Recept:
- A barna hagyma olaj (lehetőleg napraforgó nemre)
- Adjuk hozzá a paprikát, amelynek meg kell feloldani az olaj ... Figyelem adagolás rendkívül fontos ... Ebben az esetben a helyes összeget (két evőkanál) paprika, mert az édes ...

 - Annak ellenére, hogy a mix-hagymás keveréket paprika - Adjuk hozzá a kockára vágott csirkét

- Fedje le vízzel, és 20 perc párolás keverés időről időre ...

- Hol van a csirke főtt, adjuk hozzá a tejszínt (kb. fél pot, mert meg kell őriznie a dekoráció ...)

- Cook a tészta

- Szolgáld emlékezve a kiegészítő színű (például zöld saláta és tejszín fraiche) az étvágy ...


- Kísérik, hogy a magyar bor, jól van értem mi ez ...


- Íz

 

 

Vous n'avez rien compris?

Voila une version française... :

 

Préparatifs :

coupez les oignons en petits bouts, sans pleurer (astuce hongroise pour ne pas pleurer ; couper les oignons avec la bouche pleine d’eau…je vous laisse tester)

coupez également les filets de poulet en petits morceaux

 

Recette :

- faire blondir les oignons dans de l’huile (de préférence neutre genre tournesol)

- ajouter le paprika, qui doit se dissoudre dans l’huile… Attention le dosage est extrêmement important… Dans le cas présent, une bonne dose (deux cuillères) de paprika car il est doux…

- bien homogénéiser le mélange oignons-paprika

- ajouter les dés de poulet

- couvrir avec de l’eau et laisser mijoter 20 minutes en mélangeant de temps en temps…

lorsque le poulet est cuit, ajouter la crème fraîche (un demi pot environ, car il faut en garder pour la décoration…)

- faire cuire les pâtes

- servir en n’oubliant pas les notes colorées (genre salade verte et crème fraîche) pour mettre en appétit…

- accompagner cela d’un vin hongrois, ben oui on ne rigole pas…

 - déguster

 

 

Allez ma petite Génie, mais goutez moi ça...!!!!

Lire la suite

04 - Nuit au musée / Palais des beaux arts de Lille

28 Mai 2009 Publié dans #France 3 Nord pas de Calais

Ah je vous vois déjà me sortir un truc du genre, « ouah le con, lâcher la télé pour aller voir des films un poil bidon, ce mec est un balochard »…

Mais non rien de tout ça bien au contraire…

En effet, j’ai profité de l’opération « la nuit des musées » pour faire une soirée musée gratos…, et pas n'importe lequel, le plus grand des beaux arts de Province...

Plan à l’arrache bien entendu, je me suis dit, tiens je vais faire le musée des beaux arts, pas qu’il me soit inconnu, mais plutôt que je n’avais jamais trop vu la collection permanente, m’étant jusque là contenté des vernissages arrosés et de bouloter quelques petits fours…

Je vous laisse bien sur aller faire un tour sur le site officiel du musée, sur wikipedia histoire de mettre la référence nécessaire au fait que c’est le plus grand musée de province, mais bon ce n’est pas une minute culturelle que je vais faire,… car je vous ai concocté un petit quiz en images…

 

Pour corser le truc, on va pas s’éterniser sur les peintures flamandes et les deux goyas… car l’air de rien y’a plein d’autres trucs assez surprenants dans ce musée :

 

1 - Qui est le peintre de cette toile dont la qualité de couleur et texture s'apparente à la photographie?

(indice : né dans la capitale de la Zelande)

 

 

2 - Aux abords de quelle ville, les soldats prennent du bon temps et pelottent l'air de rien... ?

(indice : toile de Louis Joseph Watteau)

 

 

3 - De quelle région française sont originaires ces paysans?

(indice : ne pas se fier aux chansons traditionnelles)

 

4 - Qui est ce peintre lillois, plus connu pour avoir inspiré Doisneau

(indice : est né un 4 juillet)

 

5 - Quelle est cette ville?

(indice : demerdez vous)

 

6 -Quel est le nom du personnage à droite sur cette réplique du monument aux fusillés?

(indice : daubenton)

 

7 - De quel président américain ce peintre est-il l'homonyme?

(indice : 1 dollar)

 

8 - De quand date ce kebab?

(indice : pacha)

 

 

Je me doute que pour avoir certaines réponses, il ne faudra pas se contenter de squatter le bar lors du prochain vernissage, alors allez faire un tour un dimanche  après midi pluvieux plutot que de faire une sieste devant vivement dimanche…

Lire la suite

03 - I ♥ RBX - 1

24 Mai 2009 Publié dans #I ♥ RBX

Roubaix, Roubaix, 2 minutes d’arrêt…Correspondance pour Porto, Casablanca, Séville, Alger…

Bon pour cette chronique, et le premier épisode de la série

Je ne vais pas parler des roubaisiens… mais d’un truc caractéristique de Roubaix… les friches industrielles…


Alors un soir, si vous n’avez pas grand-chose à foutre, si vous souhaitez retrouver vos 13 ans, je vous propose une petite expédition sympatoche… :

Lancez vous dans la découverte et l’exploration des friches roubaisiennes…

 

- Tout d’abord, il faut trouver un vieux bâtiment abandonné. Le genre de truc qui va terminer en Loft aménagé avec terrasse de dingue, et qui fera le bonheur des agents immboliers qui là auront le droit de sortit le fameux "appreciez les volume" et le très classique "extrêmement lumineux..."

Sur Roubaix ça se trouve assez facilement.

 

- Ensuite trouver l’entrée : pour cela il faut s’y connaître un peu…


Pour cela j’ai pour vous quelques pistes :

  • travailler avec un employé municipal sur le patrimoine industriel,
  • intégrer une bande d’ados tectoniciens
  • être maître chien d’une agence de sécurité…
  • ou accompagner un gusse en projet photo sur les friches



Ne prévoyez rien, ou presque, a l’arrache c’est très bien. Même si une lampe de poche par exemple ce n’est pas du luxe. Car votre portable à 5 cm du sol pour vous éclairer ne va pas d’être d’une grande utilité…et parfois c'est super sombre :

 


Ensuite partez explorer le bâtiment laissé à l’abandon…


  • déambulez à travers les espaces vides


  • tentez de trouver l’escalier pour rejoindre le groupe d’ados tectoniciens qui dansent sur le toit

 

  • étonnez vous devant les « peintures rupestres locales »

 


  • admirez la vue sur les environs

 


  • enregistrez les sons, les oiseaux, les planches qui craquent, les gens, le vent...


  • effectuez des fouilles pour savoir ce qu’il se tramait avant dans ces locaux


  • jouez en lançant des pierres dans les derniers carreaux en place

 


  • etc...

L’air de rien, vous passerez du temps à aller à droite à gauche, sans vous rendre compte du temps qui passe un peu comme on était gosse…

 

 



Au milieu d’un bâtiment délabré, vous oublierez questions pour un champion, le journal du 20 h mais vous aurez fait votre propre épisode de « plus belle la vie »…

Lire la suite
Lire la suite

01 - 3 B tour

17 Mai 2009 Publié dans #J'irai dormir chez vous... ou presque



Et oui en attendant le Tour de France qu’on ne louperait pour rien au monde, avec ses « chutes à l’arrière », ses « jonction à l’avant » et « attaque attaque attaque sur le côté droit »… on s’est dit de faire un échauffement dans les Flandres (et oui on est pas assez malade pour direct se taper les grands cols…)

En effet après deux trois périples ( et ), j’avais donné envie à deux tarés de me joindre pour aller en Zélande… comme ça, ça ne vous dit rien, nous non plus vu qu’on y était jamais allé… une bonne occasion de découvrir cette région des pays bas…

Objectif rejoindre Bergen op Zoom…au départ de Tourcoing via Brugge et retour par Antwerpen et Gent…tout ça en trois jours

Encore une fois faites vous un itinéraire Google ou du gros bibendum pour suivre le truc…vous vous rendrez compte que ça fait en gros 70 bornes le premier jour, 110 le second et 80 le troisième…

Mais bon entre le papier et les coups de pédale, une grosse différence… je vais même finir par croire que le compteur est détraqué, car au final on a fait un périple de 360 bornes…

Que voulez vous, c’est ça de faire des détours : pour voir la 17ème moulin de la journée, 5 bornes par ci par là pour voir la mer du nord ou le château de Lottenhulle (très recommandé), un crochet pour une bière en terrasse à troudukdumondd, se planter de chemin entre le knoopunkt 79 et 43 et tourner en rond 4 bornes, changer d’itinéraire et se dire qu’on verrait bien Putte en passant histoire de se rendre compte si le village porte bien son nom, tracer tout droit histoire de doubler un petit vieux, ou tenter de rattraper la Jeannie Longo anversoise…

Tout ça nous mènerait à rebaptiser le 3 B tour (3B comme : bière - bicky burger et bike…) en Tour des 3B comme trois balochards … :-D

 

Bon tout compte fait  3 jours sur une bicyclette ca change  :

On voyage plus lentement, on découvre des trucs insolites hors des autoroutes, on améliore les langues étrangères, on bronze (là on avait de la chance, faisait pas moche), et on dort très bien même dans les auberges de jeunesse avec des bulgares ronfleurs et matinaux, et on s’endurcit le mental et surtout le fessier...

 

Et finalement on se dit que les charlots avec des maillots ridicules « brioches la boulangère » aux couleurs criardes « castorama » et au bronzage douteux et avalant les 360 bornes 3 fois plus vite que nous… ben ce sont pas des pédales… (pour conserver le vocabulaire vélo)

Lire la suite

0

12 Mai 2009 Publié dans #Moins pourrie la vie

Bon ok la revoila la vie sans télé!!
Sur le même principe, je vais vous faire louper des épisodes de "plus belle la vie" et rater quelques moments trépidents de Stade 2...




Pour voir la vie sans télé avant, c'est le même principe : éteignez votre téléviseur et cliquez ici :
 

Lire la suite

001-49 - On la remet en route?

12 Mai 2009 Publié dans #La vie sans télé - saison 1


Ben non, appuyez plutôt sur off...switch-off-400

 
Et voila la vie sans télé de retour...

Lire la suite