Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

216 - Semi marathon de la braderie

13 Septembre 2014 Publié dans #Stade 2

Comme le signale le bon wikipéia, le semi-marathon se court très en deçà de la vitesse maximale aérobie et en deçà du seuil anaérobie d'où l'absence d'essoufflement et une faible accumulation d'acide lactique dans les muscles comme cela se passe sur les distances plus courtes.

Voilà qui explique pourquoi je me sentais si bien lors de mon premier semi l'année dernière, au point de passer des coups de téléphone ("au 4ème bipe, je vais passer le 19ème km..."), me prendre en photo , faire la bise aux supporters et supportrices le long du parcours, et sourire aux supporters du Team Tibet Libre... Du coup sur la ligne d'arrivée c'est l'apothéose, peu de douleur et pas de crampes, je suis euphorique, comme sur un petit nuage et surtout très content d'être allé au bout de ces 211 hectomètres... en 2 h 07 min 41 sec...

Mais, 211 hectomètres c'est aussi assez long... A mon rythme de diesel et métronome de course à pied, cela représente plus de 2 heures de course, ce qui vous en conviendrez vous laisse le temps de chanter la chanson des kilomètres à pied bien plus que 21 fois, applaudir les premiers de la course qui vont bien deux fois plus vite que vous (expliquant le flou photographique... :

216 - Semi marathon de la braderie

Cette année, même après des stages en altitude, des entrainements spécifique, j'ai bouclé ces 21,1 kilomètres en de 2 h 14 min et 04 sec, un peu plus fatigué que lors de ma première, sans régulateur d'allure et moins d'encouragements mais toujours autant satisfait et content de moi...

                                      Photo0445

Et puis surtout, 211 héctomètres c'est le parfait entrainement pour tenir vaillamment un stand de bonnes affaires. Car la véritable braderie de Lille, celle pur jus (de moules) et qui commence officiellement après l'arrivée des courses à pied, c'est ça : un  vide grenier sur trottoir géant où tout est à prix vraiment bradés ; dommage les 35 euros gagnés ne permettent pas vraiment de faire un bel arrondi de début de mois, mais au moins j'ai débarassé des trucs qe je n'utilisais plus...

A la télé comme à l'arrivée, c'était Patrick Bruel qui tenait la vedette de ce weekend lillois, à en faire presque oublier pourquoi on a acheté toutes ces merdes à la Braderie de Lille

Lire la suite