Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

201 - Train train vélo

25 Septembre 2013 Publié dans #Vélo Club

SDC17902
Pendant ces congés d’été, si jamais vous avez des fourmis dans les jambes, des envies de prendre votre temps pour profiter au mieux des paysages, faire de jolies découvertes et de belles rencontres… rien de mieux que d’enfourcher sa bicyclette et partir sur la route pour un périple à vélo
Mais comme il est fort probable que, vous n’avez pas la condition physique des coureurs pro, ou que votre chef n’a pas voulu signer une feuille de congés pour 8 semaines de suite, vous vous êtes simplement dit : « eh bien je vais m’avancer en train » ou « pas de problème, de toute façon je peux rentrer en train… »...

Parfois l’aventure et le casse tête administratif n’est pas sur la route, mais plutôt sur les rails et en gare… La prochaine fois, avec les préparatifs des bagages, les petits réglages techniques et l’élaboration de l’itinéraire, n’oubliez pas de consulter et lire sur le site de l’adav l’article consacré au train et vélo : http://www.droitauvelo.org/-Train-et-velo- 

Dans les TER (trains régionaux), il y a aucun soucis pour prendre son vélo avec soi. Des emplacements sont prévus à cet effet, les trains sont bien souvent à la même hauteur que le quai, et même à plusieurs vélos ou un vélo couché, il y a suffisamment de place…

Par contre, sur les grandes lignes c’est quitte ou double : c’est soit une grande ligne avec des nouveaux wagons bien aménagés (genre le Paris-Brive la Gaillarde) et assez bien conçus pour l’accès des vélos et PMR, soit des emplacements vélos riquiquis mal conçus (ou peut être est-ce volontaire) sans accroche au plafond, dans lequel votre vélo gêne le passage ce qui ne plait pas trop au contrôleur ("des fois que quelqu’un se blesserait avec votre vélo dans le passage") et où il faudrait de préférence démonter son vélo…

Pour les TGV, il faut premièrement  trouver un TGV qui accepte les vélos sur réservation et deuxièmement il faut souvent batailler avec d’autres voyageurs pour que le wagon vélo ne soit pas emblavé de bagages encombrants qui eux n’ont pas de réservation à 10 €…

Et (sur les grandes lignes) à l’étranger me direz-vous ? : Et bien cela dépend… En Allemagne, les trains IC (inter cité) qui acceptent les vélos font littéralement de la place aux deux roues, avec un wagon entier dédié, de l’espace et un superbe aménagement  En Italie, vous devrez démonter votre vélo sur le quai puis le mettre dans une belle housse avant de monter dans le train ! … En Slovénie pas de grandes lignes, donc que des trains type « régionaux » et le même genre de service qu'en France. En Croatie, vous voyagerez dans un vieux wagon vide de cyclistes qui du coup est bien spacieux… En Belgique, vous paierez un supplément journalier pour votre vélo. Par contre, en Serbie, vous devrez payer un petit supplément directement au contrôleur pour votre gros bagage qui ne peut pas rester dans le couloir et au porteur dans la gare... et en Hongrie vous vous arrangerez avec le chauffeur pour mettre le vélo dans la locomotive… Mais pas d’inquiétude, bien souvent il y a toujours possibilité de trouver un voyage avec un ou des trains régionaux qui acceptent les vélos, sauf… en Suède.
Car dans le royaume de Suède, les vélos sont tout simplement interdits dans tous les trains (grandes lignes, comme trains régionaux…) pour des raisons assez obscures…
Il faut donc obligatoirement soit l’envoyer à la gare d’arrivée par livreur (même pas ferroviaire), soit le mettre dans un emballage dont la taille doit être la plus petite possible (pas plus grand qu’une poussette)… Puisque vous ne comptez pas abandonner votre vélo sur le quai d’une gare, il vous reste à trouver un vélociste local pour acheter une house de transport ou lui demander un carton d’emballage de vélo, et inaugurer un atelier vélo sur les quais de la gare !!!

Et voilà, c'était le special de l''emission "des trains pas comme les autres", spécial vélo

Lire la suite

200 - Sans télé, mais bien sûr...

14 Septembre 2013 Publié dans #C'est pas vraiment sorcier

SDC18643

Il faut parfois prendre sur soi, reconnaitre que le téléviseur et la télé en général ça peut avoir du bon, et puis comme je ne suis pas un intégriste, plutot que de vous convaincre comment vous passer du petit écran pour la deux centième fois, je vais vous expliquer comment procéder pour mettre en marche le téléviseur... Vous allez voir, rien de bien compliqué, y'a pas besoin d'être sorti de Saint-Cyr...

Prenez tout d'abord, un téléviseur moderne, trouvez au rayon de votre supermarché le bon câble antenne à connecter sur le rateau en toiture. Ensuite triturez la télécommande (qui n'est pas encore une zappette) pour effectuer avec succès la recherche des programmes...Placez le téléviseur au milieu du salon et profitez du journal télévisé ou de "C mon choix" version Sophie Davant en HD...

Des fois, y'a craquage :-)

Lire la suite

199 - La France en diagonale - un peu de tourisme

10 Septembre 2013 Publié dans #Moins pourrie la vie

  SDC17352

C'est bien connu, la France est la première destination touristique mondiale, alors traverser la France en diagonale je me devais bien de faire un peu de tourisme dans le plus beau pays du monde... tout comme les bandes de néerlandais croisés aux campings, ou les nombreux allemands qui m'ont doublé sur les routes... y'a pas de raison...

Ce qui est surtout appréciable, c'est qu'il y en a pour tous les goûts, toutes les envies, toutes les humeurs... : Du Nord au sud, j'ai réalisé quelques arrêts touristiques, pour admirer le patrimoine culturel régional à Arenberg, pris mon temps au musée Matisse et une visite classique avec de superbes dessins ou du cubisme. Je suis aussi arrivé deux minutes trop tard au chateau médieval de Guise, je ne suis pas rentré dans la Manufacture royale de Saint Gobain, où au musée Dumas à Vilers-Coterêts. Par contre je suis allé au musée de l'armistice de 1918, pour voir le fameux wagon et où l'air de rien on parlait plus de paix que dans le musée de la Paix de Verdun. Les portes du musée de Wassy comme le musée François I à Villers-Coterêts étaient fermées. La visite de la cathédrale de Reims, l'ange au sourire et ses magnifiques vitraux au petit matin était inmanquable, celle du centre d'interprétation de Valmy sera repoussée lorsque les travaux seront finis... Etre touriste c'est parfois préférer boire une bière plutôt qu'une visite d'un musée qui inspire pas tant que ça, c’est aussi déambuler dans les rues piétonnes de Semur en Auxois, ou suivre le circuit de l’office de tourisme de Saint Dizier, à la découverte du fer forgé et de la fonte d'art (les fontaines Wallace). On apprend comment fonctionne un haut fourneau à Dommartin, et les stratégies militaires romaines à Alise Sainte Reine. Parfois on se dit qu'on aurait pu économiser quelques euros plutôt que d'assister à un spectacle sans interêt, cher et sponsorisé... Sous un soleil de plomb, on apprécie plus la fraicheur des églises de Macon, Bar sur Aube, Autun, Cluny...que les ruines gallo-romaines sans un mètre carré d'ombre...

Ce week-end, profitez des journées du patrimoine, plutôt que de squatter votre canapé... et je ne dirais rien si vous allez visiter les locaux de France3

Lire la suite