Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

112 - Désobéissance civile et déboulonneurs

2 Mars 2011 Publié dans #Va voir là bas si j'y suis

La désobéissance civile :

 

« La désobéissance civile est le droit imprescriptible de tout citoyen. Il ne saurait y renoncer sans cesser d’être un homme. » Gandhi.


SDC12344

 

L’expression « désobéissance civile » est apparue en 1866 comme titre de l’œuvre posthume de Henry-David Thoreau. Cet écrivain nord-américain, pour protester contre la politique de son pays qui maintenait l’esclavage et menait une guerre impérialiste contre le Mexique, avait refusé de payer l’impôt, ce qui lui avait valu la prison.

Ce livre (je vous le prête si vous voulez), a inspiré Tolstoï, Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela et Desmond Tutu, les paysans du Larzac et, aujourd’hui, les faucheurs volontaires de maïs OGM...


La désobéissance civile n’a pas pour but de faire croire que l’on pourrait vivre dans une société sans lois ni règles. Elle se distingue de la désobéissance criminelle dans la mesure où les transgresseurs annoncent leur intervention, agissent en public, à visage découvert, et assument leurs actes, témoignant, par là même, d’un intérêt supérieur pour le droit et la justice.


Les déboulonneurs se mobilisent contre le système publicitaire car

 


il crée des dégats, et impose (car nous avons toujours le choix de regarder ou pas la télé, d’écouter ou pas la radio, par contre pas de choix pour la pub…) une idéologie de consommation et antisociale (compétition, domination, accumulation).

  •  Monopolisation de l’espace public
  • Muselage des médias en étant leur principale source de revenus,
  • Dégradations de la nature, sacrifice de l’ecosystème et de la santé au profit du mercantilisme
  • Incitation à la surconsommation et au gaspillage
  • Dégradation de l’image de la femme, des enfants, de l'handicap, etc
  • Lobotimisation des populations avec pensée unique
  • Et en plus c’est vous qui payez…


Le collectif des déboulonneurs appelle donc à un changement de la loi sur l’affichage publicitaire, qui serait plus contraignante, et limiterait les tailles des panneaux à 50x70 cm comme c’est le cas pour les affichages associatifs, politiques et d’opinions à Paris, à une limitation en terme de densité des panneaux publicitaires en fonction du nombre d’habitants, et une interdiction des panneaux consommateurs d’énergie (éclairés, rotatifs, animés…)


Le mode opératoire :

Des actions collectives et en musique de désobéissance civile sont entreprises régulièrement et consistent à barbouiller les panneaux publicitaires, arrêter les panneaux déroulant et eteindre ceux illuminés (voir "geste citoyen"), tagguer les panneaux à la bombe, réaliser un nappage avec faux slogans et messages d'information citoyenne, un habillage des sucettes en détournant le message publicitaire, ou plus compliqué surtout sous la pluie et avec du vent un bachage de panneaux 4x3

 

Je vous invite à aller voir, le site internet http://www.deboulonneurs.org pour plus d’infos…

 

Dans la rue on ne peut pas zapper la pub comme à la télé, mais on peut faire du barbouillage, c’est plus créatif…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cyr 11/03/2011 09:17


plus de précisions sur cette action : http://www.deboulonneurs.org/article512.html