Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

107 - Opéra(tion) "Elisir d'amore"

24 Janvier 2011 Publié dans #Taratata

Quoi de mieux qu’une excellente raison de râter Michel Drucker qu’une sortie culturelle et musicale ?… Alors pour changer du Rock’n’roll grand mixien, et garder à priori  un petit peu du côté « naphtaline » druckerien, direction l’Opéra de Lille… : SDC12079

Pour assister avec une vue imprenable sur une pièce d’opéra italien, un « Melodramma giocoso » de Gaetano Donizetti créée en 1832, une pièce coproduite par différents Opéras de France(Lille , Angers-Nantes, Rouen, Saint Etienne, Limoges) …:

L’elixir d’amour / L’elisir d’amore

 

602759-les-promes-4d2b3362

 « L’Elixir d’amour n’est pas un conte qui se termine bien, une histoire idéalisée dans laquelle un jeune homme, pauvre et inculte, parvient à séduire celle qui le domine socialement et intellectuellement. Un Nemorino-Cendrillon en quelque sorte. L’elixir est beaucoup plus que cela. C’est sous l’apparente legereté, un voyage dans les méandres des sentiments, une radiographie des ressorts amoureux, un parcours dans la complexité de l’âme humaine… » Richard Brunel 

Allez voir et vibrer ici 

Pour info, il reste encore deux représentations sur Lille (mardi et jeudi soir) soit encore quelques belles opportunités d’apprecier le « Bel Canto » du ténor Bülent Bezdüz, la mise en scène moderne de Richard Brunel, l’excellent jeu et l’humour du baryton Renato Girolani, être surpris par Pierre-Henri, découvrir en somme un très joli spectacle et tomber définitvement sous le charme d’Olga Peretyatko… 

Alors pour un novice de ces soirées un peu guindées et moins rock-n-roll, c’est aussi l’occasion de se retouver dans un cadre exceptionnel, réviser ses connaissances linguistiques en italien, (mais pas de soucis de compréhension grâce au surtitrage…), d’applaudir très chaleureusement tout le monde et beaucoup plus longtemps à la fin du specacle,  déguster des gaufres de « chez meert » plutôt qu’un sandwich thon, et boire une coupette ou une leffe, plutot qu’une bavik…  et parceque l’on a quelques habitudes : terminer la soirée au quadrige-bar avec olga (c’est moins habituel), et pas uniquement pour se la raconter…(Hugo pourra témoigner…) 

Une leffre brune avec un sirop de grenadine (au quadrige bar), si ce n'est pas ça l’elixir d’amour, en tout cas c'est très bon pour la voix !! 

--------------------------------------------------

Mise à jour du 17-05-2013 : pour l'opéra du Barbier de Seville, un grand spectacle, de belles émotions...

Et cette fois placé dans les hauteurs, la vue plongeante permet de voir que le chef d'orchestre à un début de calvitie, d'apprécier le jeu caché en coulisses ou sur le devant de la scène avec des dsitributions de fraises tagada, les petits trucs du décor, la profondeur impréssionnante de la scène, mais par contre happé par l'action sur scène, de ne pas voir la trappe qui se referme, etc...Photo0403


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

cyr 06/06/2013 11:53

Mise à jour du 17-05-2013 : pour l'opéra du Barbier de Seville, un grand spectacle, de belles émotions...

Et cette fois placé dans les hauteurs, la vue plongeante permet de voir que le chef d'orchestre à un début de calvitie, d'apprécier le jeu caché en coulisses ou sur le devant de la scène avec des
dsitributions de fraises tagagd, les petits trucs du décor, la profondeur impréssionnante de la scène, mais par contre happé par l'action sur scène, de ne pas voir la trappe qui se referme, etc...

Clairette 25/01/2011 19:37


tsssssss vous auriez pu me dire mais bon une prochaine fois :)


25/01/2011 22:59



:-D Les places étaient limitées malheureusement, mais y'aura bien une prochaine fois...



Marie 25/01/2011 19:28


L'était même pas en costard, mais il avait sorti la chemise ;-)
C'était classe, je re-signe pour du bel canto quand tu veux!


25/01/2011 22:57



ok avec plaisir!! et la prochaine fois en costard alors... :-)



nanou 25/01/2011 09:31


l'occasion rêvée de resortir ton costard !!


25/01/2011 23:02



j'ai hesité, et puis je me suis dit que ce serait "too much"