Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

222 - Véloroute

22 Février 2015 Publié dans #Vélo Club

222 - Véloroute

Véloroute !! Quel mot magique. Magnifique condensé de poésie ; liberté, nature, découverte, voyage et vacances! Voilà vous en conviendrez qui sonne bon les balades dominicales régionales le long d’un canal par exemple, le voyage à vélo en France le long de la Loire, ou les premières vacances plus exotiques avec son attachant deux roues.

Mais attention, car la magie tient à peu de chose : 3 lettres en fait. A quelques lettres près, l’effet produit par le mot « véloroute » ne serait pas identique. Prenez par exemple (au hasard) le mot « Autoroute », l’effet ressenti (cher à la météo :-)) n’est alors absolument pas le même.

Quand la véloroute évoque aux cyclistes la liberté, la nature, le voyage et les vacances, l’autoroute rappelle, aux automobilistes sur la route de la côte d’opale d’un dimanche ensoleillé comme aux vacanciers lambdas  ; les péages, le macadam stérile, les aires de repos aseptisées, les paysages transformés, les bouchons (qui sont toujours sur l’autoroute), les chassés croisés de l’été, et les informations routières…

Sur une véloroute, il n’y a pas d’informations routières mais au contraire vous trouverez des informations touristiques propices aux arrêts et visites, d'ordre culturels, historiques, culinaires, etc.…

Sur la véloroute pas de bouchon à l’horizon (à moins de tomber sur une vélorution), mais vous ferez des rencontres amicales et sympathiques d’autres cyclistes, de gens locaux…. (Valable aussi en cas de vélorution)

Aucun risque de journée « noire » ou « rouge » dans le sens des retours sur une véloroute, la couleur pourra être plutôt la destination finale (noire comme la mer et la véloroute eurovélo 6 qui y mène), ou la couleur de la voie empruntée (rouge comme la véloroute du littoral atlantique : de dunkerque à Roscoff)...

Sur une véloroute, pas de péage (même le pont de Normandie est gratuit à vélo), ni d’aire de repos tous les 20 kms, mais des arrêts quand bon vous semble pour admirer le paysage, prendre son temps, se restaurer, ... et au pire : réparer une crevaison.

Le meilleur moyen de se convaincre de la magie de la « véloroute », c’est encore d’emprunter l’une des nombreuses véloroutes et voies vertes de France et d’Europe. Et n'ayez aucune inquiétude, pas forcément besoin d'aller très loin... : (Il y a fort probablement une véloroute près de chez vous : http://www.af3v.org/)

 

Pas vu à la télé, mais peut-être déja lu dans le dernier "heurovélo", le journal de l'Association Droit Au Vélo

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article